exemple matériel paintball - TOROPARK - Terrain Paintball Normandie Rouen 76 - Loisirs

Matériel et sécurité.
Le PAINTBALL a tout prévu!

Les lanceurs : une gamme complète

Lanceurs à pompe

On tire une bille, on recharge manuellement, et on tire à nouveau… Comme dans les débuts du paint.

lanceur à pompe (Empire Axe Pro)

exemple de lanceur à pompe
Lanceur Empire Axe Pro

Lanceurs semi-automatique

On appuie à chaque fois sur la gachette pour qu’une bille soit propulsée : le rechargement est automatique. Cela concerne la majorité des lanceurs.

lanceur semi-automatique (Spyder XTRA 2015)

exemple de lanceur semi-automatique
Spyder XTRA 2015

Lanceurs automatique

On appuie sur la détente électrique et le lanceur tir en rafale continue, jusqu’à ce que l’on relâche la détente (cadence plus rapide mais le mode automatique est assez rare car plus ou moins interdit en France).

lanceur electro-pneumatique (DLX LUXE 2.0)

exemple de lanceur automatique
Marqueur DLX LUXE 2.0

Chaque lanceur est customisable :
On peut modifier son marqueur en changeant des pièces pour améliorer les performances (par ex. un canon plus court ou plus long, une nouvelle poignée, des ressorts ou des joints différents de ceux d’origine…) ou pour donner un autre look au lanceur. Il n’est pas rare de voir un lanceur « splashé » (taches de couleurs) avec des mouchetis rouge et jaune, un canon vert et bleu, un loader vert uni d’un côté et transparent de l’autre, une poignée en bois, une gachette bleue…

Les accessoires du lanceur :

Le loader

C’est le « réservoir de billes », l’élément qui contient les billes.

La contenance d’un loader est généralement de 200 billes, mais il en existe aussi à 50 billes.
On peut distinguer 2 grosses catégories de loaders : le loader simple en plastique et le loader électrique plus performant.

Le loader simple fonctionne par gravité, c’est-à-dire que les billes stockées dans le loader descendent grâce à leur propre poids. Pour faciliter la descente des billes, certains lanceurs ont des coques avec des formes moulées spécifiques permettant une meilleure circulation des billes. Cependant, il arrive parfois que plusieurs billes s’engagent et se bloquent provoquant des « trous » dans les rafales de tir.

Le loader électrique fonctionne avec piles et assure une cadence de tir très élevée. Il y a un rotor à l’intérieur du loader qui brasse et permet l’alimentation en billes continue. Souvent, la majorité des loaders électroniques possèdent un « oeil », petite cellule optique détectant la présence ou non de billes et activant le rotor si besoin.

Loader simple (Valken V-MAX 250 billes) - TOROPARK - Terrain Paintball Normandie 76 - Loisirs

exemple de loader simple
Valken V-MAX 250 billes

La bille

Le projectile du lanceur.

La bille existe en différents calibres et avec des couleurs variées.

Il y a 3 principaux calibres de billes : le 0.68 (billes classiques), le 0.50 (billes pour lanceurs basses puissances) et le 0.43 (billes pour certains lanceurs de poing, mais peu utilisées).

Il existe des billes avec une coque plus ou moins résistante selon la fabrication. Certaines sont plus dure afin de mieux résister aux basses températures et d’autres plus fragiles comme pour les compétiteurs exigeants. Le contenu de la bille diffère suivant la gamme (pâteuse ou liquide).

Billes TOROBALL Classic 0.68 - TOROPARK - Terrain Paintball Normandie 76 - Loisirs

exemple de billes
TOROBALL Classic 0.68

Le masque de protection

C’est un élément primordial pour la sécurité du joueur.

Les billes vont environ à 300 pieds/seconde, soit 90 mètres secondes… l’impact d’une bille dans l’oeil peut provoquer une perte de vision, voir la cécité. IL FAUT IMPÉRATIVEMENT PORTER SON MASQUE SUR LE TERRAIN. Le masque doit donc être complet pour protéger l’ensemble du visage. Il ne doit pas être découpé. Toutes autres protections (casque de moto, lunettes de ski…) sont prohibées et peuvent s’avérer dangereuses.

La buée peut se déposer très vite sur l’écran du masque pendant une partie à cause de la respiration. Il faut donc préférer un écran réellement « thermal » à un écran uniquement traité antibuée. Un écran thermal possède 2 couches et de l’air entre 2, comme un double vitrage. Cela coûte plus cher mais est garantie antibuée.
Les écrans peuvent être nettoyés avec une simple lingette microfibre.

Masque DYE I4 Thermal - matériel Paintball TOROPARK - Terrain Paintball Normandie 76 - Loisirs

exemple de masque
DYE I4 Thermal

Le bouchon de canon

C’est la seconde protection qui concerne la sécurité du joueur.

Emboité à l’extrémité du canon, il permet d’arrêter un tir accidentel de billes.
Le bouchon de canon doit être toujours sur le lanceur, avant et après une partie.

Capote à canon HK Army - matériel Paintball

exemple de bouchon
Capote à canon HK Army

La bouteille

Son contenu permet de propulser les billes.

Il existe 2 types de propulsion : l’air comprimé et le CO². Ce dernier est actuellement moins répandu car l’air comprimé offre plus d’avantages (disponibilité actuelle sur tous les terrains, les températures froides ne posent pas de problème, le niveau de remplissage de la bouteille ne fait pas varier la vitesse de tir…).

La bouteille d’air est proposée souvent en 0.8L (environ 500 coups) et en 1.1L (environ 800 coups).
Le remplissage de la bouteille d’air est simple : fixer le flexible d’alimentation AIR sur le PIN de remplissage du preset… et remplir à l’aide de la manette à la pression voulue… purger le flexible et le détacher !

Pour les lanceurs de poing, la bouteille est remplacée par des sparclettes, qui se mettent généralement dans la crosse, qui permettent de tirer entre 20 et 50 billes en fonctions des modèles.

Bouteille 1.1L Carbone SHARK avec preset - TOROPARK - Terrain Paintball Normandie 76 - Loisirs

exemple de bouteille
1.1L Carbone SHARK avec preset


Venez vivre l’expérience de votre vie !